Dressage

Propreté du chiot : ce qu’il faut faire et ne pas faire

Written by Consultantchien

L’éducation d’un chiot, contrairement aux idées reçues, ne passe pas uniquement par la façon dont il se nourrit, ou comment il répond aux ordres…, mais aussi par son hygiène, autrement dit : la propreté du chiot ! La propreté est l’un des principaux facteurs qui font que le propriétaire s’attache ou non à son chiot. Il est donc tout à fait logique de vouloir faire en sorte que son chiot soit le plus propre possible, dès son plus jeune âge. Toutefois, comme le serait un bébé ou un enfant, un chiot ne sera pas capable d’apprendre la propreté sans une aide extérieure. Le propriétaire aura donc pour mission de le lui apprendre, tout en respectant certaines règles qui garantissent la propreté du chiot.

Propreté du chiot : ce qu’il faut faire

Pour que le chiot soit propre et reste propre jusqu’à un âge avancé, il suffira d’adopter les bons gestes. Dès que le chiot s’apprête à faire ses besoins, il faut impérativement et rapidement l’emmener dehors (même s’il est trop tard et qu’il faut traverser quelques mètres), afin de lui faire comprendre qu’il doit faire ses besoins dehors et non à l’intérieur. Il faudra aussi prendre l’habitude de sortir le chiot régulièrement (après un repas ou encore une sieste…) à un endroit fixe et à des heures précises. Ce faisant, le chiot sera lui-même habitué à cet automatisme et sortir ou à demander à sortir dès qu’il aura envie de faire ses besoins. Parce qu’il s’agit toujours d’éducation, il ne faut pas oublier de récompenser le chiot lorsqu’il agira comme il faut.

Propreté du chiot : ce qu’il ne faut pas faire

Si ces quelques gestes garantissent la propreté du chiot, d’autres par contre ont l’effet inverse et doivent être évités. Il faut par exemple éviter de nettoyer devant le chiot ! Ce geste qui pour nous est anodin, pour le chiot signifie qu’il peut librement faire ses besoins partout car après son passage l’endroit sera nettoyé. Il faut aussi éviter de sortir le chiot dans le jardin ou le balcon, au risque de faire de ses endroits les toilettes privées du chiot. Si le chiot est récalcitrant, il faudra insister sur l’ordre et non la punition.

About the author

Consultantchien

Leave a Comment